Conférence du 3 décembre

Prochaine conférence de l’UPR le 3 décembre à la maison de la Région à 19 heures

avec Dominique Rousseau

(Professeur de droit constitutionnel, Université Paris I Panthéon-Sorbonne)

dominique rousseau

Radicaliser la démocratie

 

Diapositive1

Lieu de la conférence
Maison de la Région
61 la Canebière
13001 Marseille
Métro ou tramway – arrêt Noailles

 

Toutes les institutions sur lesquelles reposait jusqu’à présent notre société sont remises en cause. Le suffrage universel perd sa force légitimante du fait de l’abstention, les partis politiques n’ont plus d’adhérents, les syndicats ne représentent plus grand monde, le Parlement ne délibère plus. Mais ce n’est pas seulement une crise de l’Etat, c’est aussi une crise de la justice, de la médecine, de l’éducation, du journalisme, de la famille… Toutes ces institutions qui fonctionnaient sur des règles établies, routinières, s’interrogent en même temps. C’est cette coïncidence qui nourrit la crise actuelle. Il faut donc repenser toute l’organisation ­sociale. Radicaliser signifie revenir aux principes, à la racine de la chose démocratique, c’est-à-dire au peuple. Or le peuple a été oublié, il a été englouti par le marché – le consommateur a pris le pas sur le citoyen – et par la représentation : les représentants parlent à la place des citoyens.

 

Le Monde, 23 mars 2015

 

Une interview de Dominique Rousseau par le Monde 

Une interview réalisée par la Marseillaise

 

 

Conférence de l’UPR le 18 juin à 18h30

Prochaine conférence  le 18 juin à 18h30 à la Maison de la Région

avec Charles Jacquier

Conférence Charles Jacquier

 

 

Charles Jacquier, animateur du Centre International de Recherches sur l’Anarachisme (CIRA), est un spécialiste reconnu de l’anarchisme au XX° siècle, ses travaux ont concerné la vie et l’œuvre de Marcel Martinet, Boris Souvarine, Albert Camus, Rudolf Rocker.

Une interview de Charles Jacquier : ICI

Sur l’ouvrage de Daniel Guérin : Fascisme et grand capital

Un extrait de l’ouvrage : ICI

Conférence d’Alain Fourest le 11 mai

Prochaine conférence de l’UPR le 11 mai 2015 à la Maison de la Région à 18h30.

 

avec Alain Fourest

Alain-Fourest

 

Economiste, urbaniste, ancien responsable de l’aménagement urbain et économique à Lyon, Marseille, Fos.
Responsable national de la Politique de la ville sous l’autorité du Premier Ministre (1982-86)
Militant de la Ligue des Droits de l’Homme, président d’honneur de Rencontres Tziganes.

Politique de la ville : bilan et propositions

Conférence Alain Fourest

 

 

Un article d’Alain Fourest « Etat de guerre dans les cités à Marseille : jusqu’à quand ? » ICI

Un article d’Alain Fourest sur la mixité dans l’habitaICI

Un texte de Pierre Rastouin, ancien maire de secteur (13ème et 14ème arrondissement) ICI

Les jeunes : acteurs et ressource du développement urbain

En complément de la conférence d’Alain Fourest

Publication du rapport de

Recherche-action sur l’identification des leviers de renforcement  du « pouvoir d’agir » des jeunes des quartiers urbains défavorisés de Marseille

paru en décembre 2014

Changer le paradigme : passer de la « réparation » à la reconnaissance

Se basant sur de nombreux travaux sociologiques et de terrain, le rapport analyse la situation des jeunes des quartiers populaires marseillais, et effectue des préconisations pour « faire une plus grande place aux jeunes » et abandonner l’idée d’une jeunesse dangereuse.

Vous trouverez la synthèse du rapport ICI

et le rapport complet ICI

Conférence de Robert Mencherini le 3 février

Prochaine conférence de l’UPR le 3 février à la maison de la région à 18h30

La Libération et les années tricolores (1944-1947)

avec Robert Mencherini

Historien

Conférence Robert Mencherini

 

Le débarquement allié du 15 août 1944, sur les côtes varoises, donne le coup d’envoi de la libération de la Provence. Le 28 août, prises sous le feu de l’armée française de Libération et de l’insurrection populaire, les troupes allemandes capitulent à Marseille. Les nouveaux pouvoirs républicains se mettent en place, sous la direction du commissaire régional de la République, Raymond Aubrac. S’ouvre alors, jusqu’en 1947 et l’instauration de la 4e République, une période décisive de transition.

Ce 4e volume de la série Midi rougeombres et lumières, après avoir présenté un tableau du département pendant l’été 1944, puis les combats de la Libération, analyse les diverses étapes de ce processus, à Marseille et dans sa proche région. Il évoque les problèmes auxquels les nouvelles institutions ont à faire face : l’effort de guerre, le ravitaillement et le redressement économique, l’épuration, le maintien de l’ordre, le retour des absents (déportés, prisonniers de guerre, requis du STO), le rétablissement de la démocratie, les grandes réformes économiques et sociales. Dans ces années tricolores et d’union nationale, il s’intéresse au rôle et à la stratégie des divers acteurs politiques et sociaux, des organisations de Résistance, du patronat et de la classe ouvrière, des syndicats et partis, PCF, SFIO, MRP, et aux destins individuels dont certains d’importance nationale comme ceux de Gaston Defferre, François Billoux ou Germaine Poinso-Chapuis. Il ne néglige pas pour autant les mutations culturelles importantes d’une période effervescente.

Cet ouvrage complète L’histoire politique et sociale de Marseille et des Bouches-du-Rhône, commencée par la période des années 1930. Il comble aussi, à la lumière des recherches les plus récentes et en s’appuyant sur de nombreux fonds d’archives publics et privés, une lacune historiographique.

La Libération et les années tricolores est le quatrième volume de cette histoire politique et sociale des Bouches-du-Rhône dont sont déjà parus Midi rouge, Ombres et lumières Les années de crises, 1930-1940Vichy en Provence (1940-1942) et Résistance et Occupation (1940-1944).